Liste de produits par fabricant ASTON MARTIN

Logo ASTON MARTIN

ASTON MARTIN

Le constructeur de voitures de sport Aston Martin a été fondé en 1913 par Lionel Martin et Robert Bamford. Le nom de la marque a été choisi en combinant le nom de Martin et la course de côte d'Aston Hill, près d'Aston Clinton. Il faudra cependant attendre la fin de la première guerre mondiale pour que Lionel Martin, séparé de son associé, lance la première Aston Martin, baptisée Standard Sports.

Logo ASTON MARTIN


ASTON MARTIN


Le constructeur de voitures de sport Aston Martin a été fondé en 1913 par Lionel Martin et Robert Bamford. Le nom de la marque a été choisi en combinant le nom de Martin et la course de côte d'Aston Hill, près d'Aston Clinton. Il faudra cependant attendre la fin de la première guerre mondiale pour que Lionel Martin, séparé de son associé, lance la première Aston Martin, baptisée Standard Sports. La firme s'engage au Grand-Prix de France et bat des records de vitesse à Brooklands. Mais dès 1924, Aston Martin fait faillite. La marque est brièvement relancée l'année suivante, puis replonge à nouveau. En 1926, l'usine ferme et Lionel Martin s'en va. La marque est reprise par un groupe d'investisseurs, et la production reprend aussitôt avec Augustus Bertelli comme directeur technique. Aston Martin produit alors les 1 ½ Litre T-Type, MKII, Ulster ou encore Le Mans. Ces dernières remportent de nombreux succès en compétition, notamment au Mans et aux Mille Miglia. Mais les problèmes financiers ressurgissent dès 1932. À partir de 1936, Aston Martin se concentre sur les voitures de route, avant de produire des pièces d'avion durant la guerre.

En 1947, un certain David Brown, propriétaire d'une fabrique de tracteurs, rachète Aston Martin, puis Lagonda et le carrossier Tickford. S'ouvre alors l'une des ères les plus prospères pour la marque, qui verra notamment naître la lignée des « DB », dont les légendaires DB4 et DB5. En 1959, Aston Martin remporte même les 24 Heures du Mans avec la DBR1. Mais à l'aube des années 70, David Brown commence à se lasser : il cède ses parts à un consortium de Birmingham, qui ne peut éviter une nouvelle faillite. Aston Martin est alors racheté par l'homme d'affaires américain Peter Sprague, qui réorganise l'entreprise, embauche 360 employés et parvient à dégager des bénéfices. La nouvelle V8 Vantage est présentée en 1977, tandis que la berline Lagonda et le coupé Bulldog, aux lignes taillées à la serpe, incarnent un tournant moderniste de la marque. Mais la crise du début des années 1980 frappe durement Aston, qui change à nouveau de mains : le britannique Victor Gauntlett en prend la direction en 1980. Après une longue période de restructuration, Gauntlett investit dans le carrossier Zagato et négocie le retour d'Aston Martin dans les films de la saga James Bond. En 1987, Ford entre au capital de la firme, qui s'apprête à lancer la gamme Virage, première vraie nouveauté en 20 ans. En 1991, Ford prend le contrôle d'Aston Martin, et lance le projet DB7, en coopération avec Jaguar. Dans les années 200, la Vanquish remplace les vieillissantes Virage, et la DB9 succède à la DB7. Puis la gamme s'enrichit en 2005 du modèle V8 Vantage, plus abordable. Aston Martin revient également en compétition avec la DBR9, grâce à l'aide de Prodrive.

Lorsque Ford éprouve des difficultés économiques en 2007, c'est justement vers Prodrive et son dirigeant David Richards que le géant américain se tourne : Richards constitue un consortium, notamment grâce à des fonds koweïtiens, qui rachète Aston Martin. L'année suivante, la firme est obligée de licencier du personnel. En 2010 sort la berline Rapide, suivie par la nouvelle Vanquish en 2012. Mais le constructeur manque de moyens pour développer ses futurs modèles...

Détails

Pas de produit pour ce fabricant.